Forbes annonce la mort de Microsoft, puis se ravise

xbox360

Mort annoncée de Microsoft, rachat de la division Xbox par Sony. Un contributeur de Forbes passe en mode berserk.

Microsoft 16/9

Consultant et contributeur sur Forbes, Adam Hartung est l'auteur d'un billet un brin alarmiste sur Microsoft intitulé : « Microsoft ne trouve toujours pas son futur. Est-il trop tard pour la compagnie ? »

Evoquant notamment le sort de la division Xbox, l'article n'a pas mis longtemps avant d'égayer la journée des différents espaces communautaires.

A tel point en fait que Forbes a, quelques heures après la mise en ligne du texte, mis hors ligne la contribution afin de procéder à quelques retouches intéressantes qui visent à atténuer les certitudes apocalyptiques de l'auteur. Une nuance a été apportée lors du passage qui envisage la vente de la division divertissement (dont Xbox fait partie) à... Sony.

Texte initial :

« La division divertissement sera vendue à quelqu'un comme Sony ou possiblement Barnes & Noble, ou bien sa taille sera fortement diminuée. »

Texte modifié :

« La division divertissement pourrait être vendue à quelqu'un comme Sony ou possiblement Barnes & Noble, ou bien sa taille sera fortement diminuée. »

La conclusion a de son côté été totalement revue. Le texte initial disait :

« L'échec est déjà inévitable. A ce stade, même un nouveau PDG ne peut pas sauver Microsoft. Game over. Ballmer a perdu. Et si vous continuez d'investir votre argent dans Microsoft, il disparaîtra en même temps que la compagnie. »

La nouvelle conclusion est légèrement moins définitive :

« L'échec est-il déjà inévitable ? Pendant le long report de Windows 8, Steve Ballmer a manqué sa chance de recentrer Microsoft sur d'autres divisions plus prometteuses [...] Le futur semble très compliqué pour Microsoft, et pour votre investissement si vous possédez des actions Microsoft. »

A noter que pour le moment, le texte initial est toujours intact sur le blog personnel de l'auteur, ce qui nous montre que celui-ci, en plus de ressembler à Guy Lacombe, reste fidèle à son analyse. Sur Twitter, l'auteur se contente de signaler que Forbes a remis l'article en ligne sans évoquer les modifications.

Au terme de son année fiscale 2012, Microsoft a enregistré un bénéfice de 16,9 milliards de dollars. La division Xbox est pour sa part dans le vert chaque année depuis 2007.



Le 22/01/2013 à 04:23:18 - Par Steeve Mambrucchi @Steeve_JVN

15 Commentaires

  • Merci de vous connecter pour laisser un commentaire
  • Se connecter