Company Of Heroes 2 : On a joué au multi ! pc
Sommaire :

C’est lors d’une petite visite à Londres que nous avons pu tester dans la joie et la bonne humeur le multijoueur du prochain titre de Relic : Company Of Heroes 2. Les développeurs étaient également présents afin de nous révéler quelques arcanes au sujet du jeu, mais uniquement sur la partie multi.

Company of Heroes 2 16/9

Cette présentation de Company Of Heroes 2 a été l’occasion de nous mesurer à quelques collègues de la presse Jeu Vidéo via des duels endiablés où l’on a fait parler la poudre. Et de la poudre, il va y en avoir, ne serait-ce que pour se réchauffer dans ce jeu de stratégie où les hivers sont bien rigoureux. Explications.

company of heroes 2

A l’est, du nouveau.

Company Of Heroes 2 est un jeu de stratégie temps réel développé par les canadiens de Relic Entertainment (Homeworld, Dawn Of War …) et édité par THQ. Centré sur la seconde guerre mondiale, la série Company Of Heroes s’est forgée une solide réputation avec le premier épisode, basé sur sa rigueur et des mécaniques de gameplay aux antipodes de l’école Blizzard. En effet, le jeu privilégiait énormément le micro-management des unités (gestion des troupes, composition, placement) plutôt que le macro-management (capacité de production, récolte de ressources), et proposait un gameplay basé sur le couvert et l’utilisation du terrain, ainsi qu’un équilibrage qui reposait sur des compositions variées pour obtenir une armée efficace. La finesse des affrontements était d’ailleurs fortement appréciée par les joueurs, et Relic avait fini par grandement s’inspirer du premier COH pour Warhammer 40.000 Dawn Of War II. Mais cette fois, pas de Space Marines, place aux conscrits et aux panzers : direction la Russie pour illustrer le conflit entre les allemands et les soviets sur le fameux Front de l’Est.

company of heroes 2

Il est donc temps de remettre le couvert pour un deuxième épisode avec quelques innovations sympathiques au menu. Histoire d’agrémenter un peu les affrontements, le jeu s’est d’abord offert un lifting graphique. Si le premier épisode n’a pas à rougir des affres du temps, son petit frère peut même fièrement parader dans la cour des grands. Le nouveau moteur utilisé par Relic se permet quelques folies avec des modèles 3D convaincants et détaillés, un terrain impacté au gré des tirs d’artillerie et des chenilles de tanks, de la fumée et des explosions dans tous les sens, et surtout 4 saisons différentes, histoire de jouer avec le climat. Globalement d’ailleurs, on retrouve sans peine le feeling du premier épisode et les fans constateront avec plaisir l’esprit du titre est toujours là. Une fois de plus d’ailleurs le côté sonore n’est pas en reste avec un doublage des unités et surtout des bruitages terriblement immersifs, on frissonne à chaque fois qu’on entend de l’artillerie de peur qu’elle balaye nos troupes. Relic a décidément bien bossé son bébé, d’ailleurs, ça ne se voit pas que dans la plastique

company of heroes 2

Holiday On Ice

Une fois en jeu, le titre se révèle toujours aussi riche. Les bases n’ont pas changé, on reprend le système désormais classique des points de capture et des objectifs stratégiques. Les premiers servent à rapporter des ressources pour construire et entrainer ses troupes, les seconds sont là pour remporter la bataille en imposant sa domination sur la carte. Mais à l’inverse du premier, dans COH2, impossible de fortifier ses points de capture avec un avant-poste, on aura désormais la possibilité d’y ajouter un renfort de munitions ou de fuel, histoire de favoriser le développement et d’empêcher de se faire capturer ses points facilement. Ainsi, si l’on perd le côté défensif avec les avant-postes, on obtient un peu plus de ressources rares qu’avant tout en ayant toujours la possibilité de monopoliser un point sans se le faire voler en quelques instants. La mécanique des territoires est d’ailleurs toujours présente mais elle est simplifiée avec une disposition plus intelligente des points sur la carte.

company of heroes 2

Côté gameplay, on trouve également une nouvelle ligne de vue, baptisée Truesight, elle change le brouillard de guerre en prenant en compte le relief, les bâtiments et la végétation, mais aussi la direction de l’unité. Il va donc falloir la jouer très fine pour voir venir l’ennemi, renforçant l’anxiété et l’immersion du titre, du tout bon. De plus, si le moteur graphique du jeu fait peau neuve, ce n’est pas anodin. En effet, l’hiver sera l’occasion d’ajouter quelques mécaniques, histoire de pimenter un peu les affrontements qui se déroulent sur le front russe. Quoi de plus logique donc de voir apparaître le blizzard, qui forcera le joueur à laisser ses troupes autour du feu sous peine de les voir mourir de froid, créant un break qui permet aux joueurs de se focaliser sur leur production. Les feux ne seront d’ailleurs pas éternels, et il faudra de temps en temps mettre à profit ses ingénieurs pour en bâtir de nouveau. De même, la glace fera son apparition, et il faudra faire attention avec ses chars lorsqu’on traverse un cours d’eau : un tir d’artillerie bien placé, et tout ce beau monde finit comme le Titanic. L’infanterie devra également compter avec la neige, qui pourra à certains endroits être suffisamment haute pour perturber ses déplacements. Enfin, la persistance des traces de chenilles aidera aussi à connaître le chemin emprunté par les troupes adverses, un détail qui peut vite changer la donne lorsqu’on veut renforcer sa ligne de front rapidement.

company of heroes 2

Le Cirque Panzer

Côté unités, les camps soviets et allemands étaient d’ailleurs pleinement à la fête sur ce multi, avec deux entités clairement différentes dans leur philosophie. Les allemands sont les rois du blindé, sont du coup très mobiles et possèdent un large éventail de chars pour parer à toutes les situations. Mais du coup leurs unités sont plus spécialisées, ce qui peut être un problème face à un joueur soviet qui varient ses compositions. De même, les unités allemandes coûtent cher et chaque perte grèvera sérieusement votre budget. Les soviets, en revanche, mettent l’accent sur les troupes et offrent une versatilité bienvenue qui leur permet de s’adapter relativement rapidement à toute sorte de menaces. Cependant les unités seront un poil plus faibles, et leurs blindés sont en retrait face aux allemands, avec cependant l’avantage d’être plus accessibles économiquement. Ils seront vraiment forts en début de partie, avec des masses de conscrits, idéal pour capturer des points et les tenir tant que l’adversaire en face ne sort pas de tank ou d’artillerie. Pour agrémenter son armée, on aura le choix au début de chaque partie de choisir 3 commandants. Une fois en jeu, la jauge de commande montera au fur et à mesure du conflit et vous aurez à choisir l’un des 3. Chaque général offre bien évidemment une gamme de pouvoirs spéciaux dans une thématique particulière : infanterie, blindés, support, production. On aura ainsi des effets passifs ou actifs qui se débloquent régulièrement afin de profiter de renforts lorsqu’on perd un char, d’un assaut aérien à intervalle régulier, des bonus pour ses tanks, etc. etc. Avec 7 généraux par camp pour un total de 20 pouvoirs différents, on aura largement de quoi faire avec son gradé.

company of heroes 2

‘Largement de quoi faire”, c’est exactement ce qui définit le nouveau STR de Relic. Le multi de Company Of Heroes 2 s’annonce riche et profond. Les nouvelles mécaniques apportent suffisamment de nouveautés et de diversité pour offrir encore plus de challenge aux amoureux du genre, en embellissant un gameplay qui a déjà largement fait ses preuves. Les fans du premier retrouveront leurs marques, et pour les nouveaux décidés à franchir le pas, le jeu sera peut-être cruel aux débuts, mais avec quelques bonnes pratiques, il sera facile de rentrer dans l’action. L’immersion reste également un gros point fort du titre et sera un véritable moteur pour entraîner les débutants dans le conflit germano-soviétique. Prévoyez de longues soirées pour Company Of Heroes 2, vous allez en avoir besoin.

Valentin Lormeau 


Le 11/12/2012 à 15:18:53 - Par La Rédaction de JVN


Company Of Heroes 2 : On a joué au multi ! : Les images

  • Merci de vous connecter pour laisser un commentaire
  • Se connecter