Kid Icarus : Uprising 3ds,ds

Test de Kid Icarus : Uprising

Le 19/03/2012

Dévoilé en fanfare lors de l’E3 2010, Kid Icarus: Uprising atterrit enfin sur 3DS. Développé par l’équipe derrière la série des Super Smash Bros., ce nouveau titre met en scène un des plus vieux héros de Nintendo. Reste maintenant à  voir si ce dernier n’aurait pas mieux fait de rester à  la retraite.

Par Romain Mahut

Verdict de la rédaction

Kid Icarus: Uprising ne passe vraiment pas loin du sans faute. Beau, drôle, riche, et plaisant à  jouer dans ses phases aériennes, le titre n’a que pour véritable défaut la jouabilité déstabilisante et pas vraiment ergonomique des séquences à  pied. Pas insurmontable, cette dernière ne justifie cependant pas de passer à  côté de ce qui est clairement un des grand jeu de la 3DS.

Les plus :
  • Les phases aériennes
  • De l'humour
  • Réalisation de qualité
Les moins :
  • Jouabilité des phases au sol
  • Quelques éléments disgracieux
  • Pas évident de suivre les sous-titres
Rédaction
  • 18
  • 20
Kid-Icarus-Uprising-81814

Sans tenir compte de son rôle de combattant dans Super Smash Bros. Brawl, Pit est l'un des héros de Nintendo à  être resté le plus longtemps dans les archives de la marque. Sa dernière véritable aventure est en effet sortie il y a près de vingt ans sur le Game Boy original. Comme chez Nintendo, rien ne se perd et tout se transforme, il était évident que le héros ferait un jour son retour. Et pour ce dernier, l'éditeur a décidé de faire une sorte de clin d'Âœil géant à  ses fans. De prime abord, il serait possible de croire à  une aventure tout ce qu'il y a de plus sérieuse dans laquelle un jeune et brave héros fait face aux forces du mal. Mais très vite, les premiers renvois au Kid Icarus original laissent entendre qu'il s'agit d'un jeu à  part. Et cela se confirme rapidement. Le titre fait en effet voler le quatrième mur en éclats avec tout un tas de références bien senties aux clichés du jeu vidéo mais aussi à  d'autres productions de Nintendo. De plus, Kid Icarus: Uprising met en scène une distribution de personnages charismatiques aux interactions souvent savoureuses. Clairement destiné à  des joueurs plus âgés, le titre se permet même quelques sous-entendus graveleux en décalage complet avec son apparence relativement enfantine. Cela étant dit, il est regrettable qu'une partie des joueurs risque de passer à  côté des subtilités des dialogues. En effet, le jeu ne propose pas de doublage en français, et il est assez difficile de lire les sous-titres dans le feu de l'action.

Kid-Icarus-Uprising-81783

It's a wild world

Un autre élément qui marque particulièrement dans Kid Icarus: Uprising, c'est sa réalisation. D'un point de vue aussi bien visuel que sonore, le titre fait honneur à  la 3DS. Graphiquement déjà , le jeu bénéficie d'une réalisation soignée. Les environnements sont variés, vastes, colorés, et parfois même surprenants. Un niveau du jeu se déroule par exemple dans un décor qui renvoie volontairement aux premiers temps de la 3D polygonale avec ses formes simples et ses pavés de couleur. De plus, le titre sait également se montrer impressionnant, en particulier lors des phases aériennes, avec des effets de lumière très réussis et une utilisation efficace de la 3D stéréoscopique. Pour chipoter, il est possible de dire que la modélisation de certains ennemis fait un peu tâche par rapport à  la production dans son ensemble. Mais cela ne nuit globalement pas à  l'impression que laisse le jeu de Masahiro Sakurai. La bande originale n'est quant à  elle pas en reste. Avec ses mélodies orchestrales et ses relents de chiptune (musique façon 8-bit), elle colle parfaitement à  la double personnalité (aventure épique/humoristique) du jeu et montre qu'un soin tout particulier lui a été accordé. Elle propose des sonorités diverses et adaptées aux ambiances des différents niveaux, qui donnent plus envie de monter le son de la 3DS que l'inverse.

Kid-Icarus-Uprising-81777

De La Terre à  La Lune

En matière de gameplay, l'expérience proposée par Kid Icarus: Uprising se décompose en deux parties bien distinctes. La première, au cours de laquelle Pit affronte des ennemis en volant, est comparable à  ce que proposait la série des Space Harrier. Et c'est clairement la partie la plus agréable du jeu. Le héros se déplace à  toute vitesse dans des décors vertigineux et dégomme tout ce qui bouge. Ici, Nintendo a habilement associé le stick analogique, qui sert à  déplacer Pit, à  l'écran tactile, quant à  lui utilisé pour viser les ennemis. Dans cette section de l'aventure, la prise en main ainsi que le plaisir de jeu sont immédiats. La seconde partie des missions, nettement moins réjouissante, se déroule au sol. Et il y a fort à  parier que cette dernière va faire pester plus d'un joueur lors des premiers niveaux. En effet, lorsque Pit n'utilise pas ses ailes, l'écran tactile sert à  gérer aussi bien le viseur que la caméra. Niveau intuitivité, on a vu mieux... Ce système est de prime abord si désagréable que l'utilisation des boutons A, B, X, et Y pour remplacer l'écran tactile devient presque séduisante. Après plusieurs heures de jeux, il est cependant possible de s'habituer à  cette jouabilité. Il faut simplement faire preuve de persévérance. Histoire d'augmenter quelques peu le confort de jeu, Nintendo fournit avec Kid Icarus: Uprising un socle sur lequel poser la 3DS. Et tant que faire se peut, il est vivement recommandé d'utiliser ce dernier pour jouer de manière prolongée.

Kid-Icarus-Uprising-81775

Attrapez-les tous

Une fois la campagne principale terminée, Kid Icarus: Uprising a de quoi tenir collés à  leur 3DS pendant un long moment les joueurs atteints de collectionnite aiguë. Le titre est par exemple compatible avec des cartes de réalité augmentée qui permettent de visionner des modèles en 3D de divers éléments (personnages, lieux, armes, etc...), mais surtout de débloquer des cÂœurs à  utiliser pour acheter des armes utilisables dans le jeu. Ces dernières justement, sont réparties en neuf catégories (lames, griffes, massues, etc...) et peuvent être récupérées en cours de partie mais aussi en fusionnant deux armes déjà  en possession du joueur. Mais ce n'est pas tout. Nintendo a bien compris l'intérêt des joueurs pour les Succès/Trophées présents sur les plates-formes concurrentes. Elle a donc implanté dans son titre un système similaire. Appelé Chasse aux trésors de Palutena, ce dernier se présente sous la forme d'un puzzle dont les 120 pièces sont obtenues en remplissant certaines conditions dans le jeu, aussi bien en solo qu'en multijoueur. Car il y a effectivement du multi dans Kid Icarus: Uprising. Reprenant le gameplay des phases de jeu au sol, ce mode simple mais efficace permet à  six joueurs (en équipe ou chacun pour soi) de s'affronter en local ou en ligne. Pour peu que l'on arrive à  se faire la jouabilité au sol, le titre propose donc largement de quoi faire.

Avis des joueurs : Test de Kid Icarus : Uprising

  • Merci de vous connecter pour laisser un commentaire
  • Se connecter
Kid Icarus : Uprising Kid Icarus Uprising-72285 Accéder à la fiche du jeu