Max Payne 3 ps3,xbox360

Test de Max Payne 3

Le 14/05/2012

Il aura fallu près de neuf ans et un changement de développeur pour que Max Payne reprenne du service. Et force est de constater que ces vacances prolongées lui ont fait le plus grand bien.

Par Romain Mahut

Verdict de la rédaction

L’alcoolisme et la délocalisation vont très bien à  Max Payne. Pour ce troisième épisode, Rockstar offre à  son héros une aventure riche à  tous les niveaux. Et non content de proposer une aventure solo très réussie, le titre dispose également d’un mode multi très fourni et innovant qui n’a clairement pas été conçu juste pour faire comme tout le monde. En somme, une très belle réussite.

Les plus :
  • Du Houser tout craché
  • Un univers très crédible
  • Le mode multi
Les moins :
  • Quelques rares imperfections techniques
  • De légers soucis de traduction
Rédaction
  • 19
  • 20
Test Max Payne 3

Après une carrière pleine d'évènements traumatisants, Max Payne a décidé de lever le pied pour se concentrer d'avantage sur le lever de coude. Son cerveau embué par l'alcool, les antidouleurs, une dépression tenace, et son envie de tirer un trait sur son passé douloureux, il se retrouve embrigadé dans une histoire qui va rapidement le dépasser. Tout commence au Brésil, où Max joue les gorilles pour une famille riche et influente. Alors qu'une petite sauterie bat son plein, une bande de gangsters cagoulés déboule et enlève la femme trophée de son employeur. En garde du corps consciencieux qu'il est, le jeune retraité de la police va se lancer à  corps perdu dans la recherche de la demoiselle en détresse. Comme son nom est Payne et pas Vayne, il va tomber de Charybde en Scylla tout au long de cette aventure dans ce pays qu'il ne connaît pas. Et comme souvent lorsqu'il est question de pouvoir et d'argent, les gens sont prêts à  tout et les apparences peuvent être trompeuses... 

Max-Payne-3-87861

Bellic, Marston, Payne

Pour qui a l'habitude des productions comme Grand Theft Auto IV, Red Dead Redemption, ou encore Bully, la patte Rockstar Games est évidente dans Max Payne 3. Avec Dan Houser à  l'écriture du scénario, il ne pouvait de toute façon pas en être autrement. Il semblerait par ailleurs que ce dernier a profité du fait qu'il ne s'agisse pas d'un nouvel épisode de GTA pour traiter d'autres choses que de la société américaine. Les disparités extrêmes entre les riches Brésiliens et les habitants des favelas sont par exemple évoqués, au même titre que le rôle joué par la police et les sociétés de sécurité privées. D'une manière parfois plus légère, le jeu évoque également des éléments importants de la culture brésilienne comme le football ou les telenovelas. De plus, les scénaristes utilisent le fait que Max ne parle pas la langue de son pays d'accueil pour accentuer son incompréhension de ce qui se trame autour de lui. Même si la traduction des dialogues en Portugais, n'aurait pas été de refus, c'est une astuce maligne pour rythmer le déroulement du scénario, et faciliter l'identification au héros. 

Max-Payne-3-87857

Un œil sur la planète

Bien entendu, il ne s'agirait pas d'un script de Dan Houser si ce dernier n'y allait pas de son petit commentaire sur les Etats-Unis et son peuple. Bien qu'une grosse partie de l'histoire se déroule en Amérique latine, Max croise quelques-uns de ses compatriotes au fil de son périple. De plus, plusieurs flashbacks renvoient l'ancien policier sur sa terre natale. L'auteur profite par exemple de l'un de ces derniers pour se moquer des guidos écervelés, ces jeunes américains aux origines italiennes qui ont été rendus célèbres par l'émission Jersey Shore de MTV. Une fois encore, un gros travail de recherche a été fait et l'univers semble totalement cohérent, aussi bien dans les parties brésiliennes qu'américaines. La crédibilité de l'univers mis à  part, l'histoire de Max Payne 3 est également aidée par la manière dont elle est narrée. Véritablement cynique, Max raconte sa propre histoire et ne prend pas de pincettes vis-à -vis de ce qui l'entoure ou de lui-même. Il est en effet rare d'être mis face à  un héros si mal dans sa peau. Dégoûté par son apparente incompétence et sa dépendance à  l'alcool et aux médicaments, il ne cherche jamais  à  se faire passer pour un héros sans peur et sans reproche. Son état d'ébriété presque permanent est par ailleurs utilisé de manière intelligente pour faire avancer le scénario dans le dernier tiers de la campagne. Il est donc question ici d'une aventure passionnante au rythme totalement maîtrisé qui peut captiver les fans de la série comme les nouveaux venus.

Max-Payne-3-87854

C'est d'la bullet

Si les mauvaises nouvelles se suivent à  rythme soutenu pour Max Payne, les raisons de se réjouir sont quant à  elles nombreuses pour le joueur. à côté de cette mise en scène en béton, Max Payne 3 bénéficie d'une réalisation de grande qualité. Et la première chose qui marque à  son sujet est le degré de détail dont bénéficie le jeu. La manière dont Max évolue avec son équipement en est une parfaite illustration. Le héros peut garder avec lui jusqu'à  trois armes : deux armes de poing et une arme de taille plus importante (fusil sniper, lance roquette, etc...). Si le joueur décide d'utiliser deux revolvers à  la fois alors que le personnage tient un shotgun, Max laissera tomber ce dernier afin de sortir les deux autres engins de leurs holsters. Un autre exemple du travail fait sur les détails est aussi lié aux armes et concerne la transition entre le gameplay et les cinématiques. En plus de se faire sans temps de chargement ou coupure, elle ne souffre pas de faux raccords. Si Max est équipé d'un fusil pendant une phase de gameplay et que la cinématique suivante nécessite qu'il tienne un pistolet, il changera d'équipement automatiquement juste avant la scène et gardera le fusil à  la main ou sous le bras tout au long de celle-ci. Et là  encore ce ne sont que deux exemple très ciblés du travail qui a été effectué. Les impacts de balles, ou les traces de transpiration sur le corps de Max, ou encore sa façon de viser lorsqu'il est allongé au sol sont d'autres indices visuels qui montrent l'envie de proposer une expérience de haute volée.

Max-Payne-3-87851

En plein dans le mille

Le réalisme du monde de Max Payne 3 est également aidé par la réalisation graphique et sonore du titre. Qu'il soit question du bar du New Jersey où Max fait le pilier de comptoir, ou d'un bibonville de Sà£o Polo, le jeu de Rockstar Games propose des environnements qui, en plus de bénéficier d'une modélisation de choix, fourmillent eux aussi de détails (dont un certain nombre sont destructibles). Pour ce qui est de l'ambiance sonore, le jeu fait un sans-faute. Rockstar oblige, le doublage est servi par une distribution plus que compétente. Les musiques ainsi que les bruitages collent aux différentes ambiances ne font que rendre l'ensemble encore plus crédible. Et histoire de donner encore plus de cachet à  l'aventure, plusieurs effets inédits sont utilisés à  travers la campagne. Lorsque Max élimine le dernier ennemi d'une séquence par exemple, la caméra se fixe sur la cible et il est alors possible de ralentir le temps, tout en continuant de tirer de manière à  voir l'effet des balles sur l'adversaire. C'est un peu barbare certes, mais tellement jouissif. Le style bande dessinée vivante qui a été ajouté aux cinématiques est lui aussi très réussi. Pour chercher la petite bête, il est possible noter de rares bugs d'affichages et de collision. Heureusement, ils sont loin d'être assez nombreux pour qu'ils entachent l'expérience de jeu, aussi bien dans le solo que dans le multi.

Max-Payne-3-87865

Gangs of the web

Le multi justement, est venu confirmer nos bonnes impressions laissées par sa première prise en main en Mars dernier. Il complète de manière intéressante la campagne principale et réutilise de nombreux éléments trouvés dans celle-ci (narration du mode Guerre des Gangs par Max Payne, effets comics, Bullet Time, etc...) tout en proposant un mélange de types de parties classiques (Match à  Mort) et inédits (Payne Maximale dans lequel deux des joueurs peuvent incarner Max et Passos et tenter de survivre le plus longtemps possible dans la peau de ces derniers). Si l'on ajoute à  ça un système d'équipement riche et sophistiqué qui influe réellement sur l'efficacité des avatars, on obtient un contenu en ligne qui mérite que l'on s'y attarde. à noter par ailleurs qu'en parallèle à la campagne et au multijoueur, Max Payne 3 dispose d'un mode arcade dans lequel des joueurs solitaires peuvent s'adonner à  des épreuves basées sur le temps et le score. Les amoureux de l'univers pour le moins accueillant du justicier désabusé ont donc de quoi passer de longs et bons moments en sa compagnie.

NDR : Les images présentes dans ce test nous ont été fournies par Rockstar Games et ne sont donc pas nos propres captures.

Avis des joueurs : Test de Max Payne 3

  • Note moyenne 18/20-25 avis
  • note20 avis
    Avatar de hikojimo
    hikojimo note

    La perfection n'existe pas dans ce monde mais Max Payne s'en approche; a part quelques bugs, ce jeu est une tuerie…Lire l’avis

  • note3 avis
    Avatar de Anonyme
    Anonyme note

    Il ne faut pas pas dire que ce jeux s'approche de la perfection , OK le Multi est super , mais le solo tu le fais…Lire l’avis

  • note1 avis
    Avatar de gea
    gea note

    Mauvaise maniabilité comme souvent chez Rockstar, difficultée mal dosée. Seule la réalisation est correcte.Lire l’avis

  • note1 avis
    Avatar de Anonyme
    Anonyme note

    Certes l'ambiance est moins sombre et glauque que dans le 2,et pour ça on préférera le 2,notamment pour d'autres…Lire l’avis

  • Merci de vous connecter pour laisser un commentaire
  • Se connecter
Max Payne 3 Max Payne 3-80313 Accéder à la fiche du jeu