Pro Evolution Soccer 2008 ps2

Test de Pro Evolution Soccer 2008

Le 17/05/2009

Cette année, pour assurer ses arrières, PES prône le surplace. Du renouveau, vite !

Par admin admin

Verdict de la rédaction

Séché sur PS3 par Fifa 08, PES 2008 redresse la barre sur PS2 en optant pour une tactique un tantinet frileuse : très peu de changements notoires depuis PES 6, à  part un mode Tour du monde.

Les plus :
  • Vitesse des matchs
    Mode Tour du monde
    à‡a frappe dans tous les sens
Les moins :
  • Milieu déserté
    Gardien souvent aux fraises
    Défauts de collisions
Rédaction
  • 17
  • 20
Pro-Evolution-Soccer-2008-Wii-04069

Malmené sur PS3 par un Fifa de classe internationale, Pro Evolution Soccer allait-il connaître pareille déconvenue sur PS2 ? Très vite, on s'aperçoit que, pour éviter de brouter le gazon, le titre de Konami n'a pas changé une tactique payante depuis plusieurs années. Un surplace si appuyé que ce cru 2008 peut aisément être confondu avec PES 6. Seul indice sur cette version : l'apparition d'un mode Tour du monde. Bien faible argument pour justifier son achat.



PES combien déjà  ?



Cet opus pompe donc allègrement sur ses aînés. Du football à  outrance, rapide, fluide, technique et encore une fois très spectaculaire. La marque de fabrique de PES réside en cela : aucun temps mort et un jeu poussé à  l'extrême vers l'offensive. Sur ce point, notons que les défenses sont toujours aussi difficiles à  prendre à  revers, avec des lignes très resserrées et un pressing constant sur le porteur du ballon. Deux options s'imposent : l'exploit individuel (les frappes de 30 mètres cadrées font régulièrement mouche, demandez à  IbrahimovicÂ…) ou le jeu collectif à  une touche de balle. Avec un mimétisme poussé jusque dans les modes de jeu (on retrouve toutes les coupes et la Ligue Masters), PES 2008 n'a pas non plus oublié d'opérer un copier-coller visuel et sonore. On retrouve ainsi un graphisme correct (animation, modélisation des joueurs et des stades) et une ambiance toujours aussi surchauffée dans les tribunes. Cette nouvelle version n'apporte donc rien en termes d'innovation, mais assoit pour une année supplémentaire le titre de Konami sur la plus haute marche du podium PS2. Royal sur PS3, Fifa n'a effectivement pas encore trouvé la recette miracle pour rivaliser sur ce support.

  • Merci de vous connecter pour laisser un commentaire
  • Se connecter