Professeur Layton et le Masque des Miracles 3ds

Test Professeur Layton et le Masque des Miracles

Le 24/10/2012

Devenu un rendez-vous annuel incontournable pour les amateurs d’énigmes et de devinettes, le Professeur Layton débarque pour la première fois sur Nintendo 3DS. L’occasion pour la série de se renouveler ?

Par Christophe Butelet

Verdict de la rédaction

Même s’il n’innove pas réellement (à l’exception d’une petite excursion à la Zelda), Professeur Layton et le masque des miracles offre tout de même de petites améliorations notables. Il témoigne d’une mécanique si bien huilée qu’après quatre épisodes, on plonge encore avec plaisir dans son univers.

Les plus :
  • Le passé de Layton
  • Les énigmes
  • Quelques nouveautés…
Les moins :
  • … mais rien qui révolutionne la série
  • Mini-jeux très similaires aux précédents épisodes
  • Pas le meilleur scénario de la licence
Rédaction
  • 17
  • 20
Professeur Layton et le masque des miracles 19/9

Il y a toujours un moment pour une licence bien installée où la question se pose de savoir si elle doit se renouveler ou bien continuer sur sa lancée. Cette question intervient généralement après trois, quatre épisodes ou lorsque la franchise passe sur une nouvelle plate-forme. C’est (doublement) le cas pour ce cinquième volet de la série de Level-5 qui arrive pour la première fois sur Nintendo 3DS. Mais, plus qu’aucune autre série, le Professeur Layton échappe presque totalement à la question de la redite, justement parce qu’elle repose et joue de son caractère sériel. Retrouver Layton et son apprenti Luke, c’est comme retourner dans le même restaurant pour commander le plat que l’on avait tant aimé la dernière fois. On ne s’attend pas à ce que la recette de ce dernier ait été modifiée, on veut simplement retrouver les mêmes sensations.

Professeur Layton et le Masque des Miracles Professeur Layton et le Masque des Miracles

L’aventure forme la jeunesse


Et comme à chaque fois, tout débute par une lettre reçue par le professeur Layton, envoyée ici par Marissa Dumont, une amie d’enfance. Dans cette dernière, elle prie l’archéologue de venir à Dorémont, la Cité des Miracles, pour y mener l’enquête depuis que le Maître du Masque, auteur d’étranges prodiges, sème le chaos. Et en effet, dès leur arrivée, nos trois héros (Hershel, Luke et Emmy) assistent à un surprenant tour de magie qui semble avoir transformé certains habitants en statue de pierre. Bien entendu, ceux qui connaissent bien la série savent que derrière ces évènements apparemment fantastiques se cache une explication rationnelle. De la même façon, il ne faudra pas bien longtemps avant de comprendre quelle est l’identité du Maître du Masque même si le titre réservera comme à son habitude un petit twist nettement moins prévisible. Comme toute bonne série, ce nouvel épisode nous permet surtout de creuser davantage la personnalité du professeur Layton en nous projetant à l’époque où ce dernier était encore au lycée (il a alors 17 ans). Le titre réserve ainsi des chapitres entiers au passé du gentleman, débouchant sur un drame annoncé, à partir duquel découlent tous les évènements présents.

Professeur Layton et le Masque des Miracles  Professeur Layton et le Masque des Miracles

Las Vegas Parano



A nouvel épisode, nouvelle ville, chacune ayant une identité bien marquée. Dans Professeur Layton et le masque des miracles, la ville de Dorémont renvoie étrangement à la ville de Las Vegas. Comme cette dernière, elle a émergé de la poussière et du sable en plein désert et s’est développée au rythme de la construction de ses hôtels et de ses casinos. Comme souvent dans la série, on trouve deux camps qui s’opposent dans la cité, chacun espérant mettre la mainmise sur la ville. C’est une habitude également, il y est aussi question de rapport des classes et de ce que l’ascension au sein de celles-ci suscite comme jalousie ou préjugé (le serviteur qui accède au sommet). Bref, la narration se révèle toujours aussi soignée, même si l’on reste dans le politiquement correct. La ville de Dorémont est aussi le théâtre de quelques nouveautés. Pour fouiller ses différents décors, on dispose désormais d’une petite loupe dont le verre grossissant devient orange lorsqu’il est possible d’interagir avec l’environnement (pour afficher un commentaire de nos héros, récupérer les fameuses pièces S.O.S. ou résoudre une énigme) ou bleu lorsqu’on peut faire apparaître un endroit caché. On apprécie également les mouvements de caméra qui accompagnent légèrement le stylet lorsqu’on fouille dans les coins, donnant ainsi un peu de fluidité à ces images fixes. Pour le reste, la série profite des capacités techniques de la machine avec des paysages encore plus détaillés et vivants (on voit apparaître plus de personnages en arrière-plan) alors que les dialogues sont dorénavant animés. En revanche, le relief n’apporte pas grand-chose et semble même mal calibré.

Professeur Layton et le Masque des Miracles Professeur Layton et le Masque des Miracles

Enigmes à gogo



Mais les plus grosses nouveautés de cet épisode sont représentées par deux séquences. La première intervient dès les premières minutes du jeu et place le professeur Layton à cheval dans une séquence en 3D où le joueur doit déplacer latéralement sa monture pour éviter des tonneaux placés sur sa route. Si cette première séquence s’inscrit dans l’aventure, plus loin, il sera possible de prendre part à trois parcours (petit, moyen et grand) afin de réaliser le meilleur chrono possible. L’autre séquence inédite, nettement plus intéressante, survient lors du sixième chapitre. On y joue ici directement le professeur Layton (jeune) dans une vue de dessus à la Zelda. La comparaison avec le jeu de Nintendo ne s’arrête pas là puisque le titre consiste à résoudre des casse-têtes à base d’interrupteurs et de rochers à pousser afin de progresser salle par salle. Armé d’une seule pelle (là encore, le clin d’œil au jeu de Nintendo est évident), cette longue séquence met sans doute un peu trop de temps à se complexifier mais offre une belle rupture dans l’aventure, assumant également sa référence à Indiana Jones. Bien entendu, si l’on prend plaisir à retrouver le Professeur Layton, c’est parce que chaque volet nous offre à chaque fois de nouvelles énigmes passionnantes. Si l’on ne ressent quasiment aucune lassitude épisode après épisode, c’est bien parce que la qualité des énigmes et leur diversité ne se sont jamais démenties. C’est peut-être davantage du côté des mini-jeux annexes que le sentiment de déjà-vu se fait le plus ressentir même si, avec son côté Nintendogs, le Théâtre de la souris innove quelque peu. Dans la lignée des précédents, Professeur Layton et le masque des miracles est un titre toujours aussi charmant.

Avis des joueurs : Test Professeur Layton et le Masque des Miracles

  • Note moyenne 12/20-3 avis
  • note1 avis
    Avatar de Anonyme
    Anonyme note

    J'ai une ds et pas une 3ds et je ne peux pas jouer au nouveau jeu de professeur layton = je suis dégouter !!!!Lire l’avis

  • note2 avis
    Avatar de ds 66
    ds 66 note

    J'adore le masque des miracles,son concept avec la 3d,les nombreuses énigmes variées ,l'histoire et les décors.Certe,on…Lire l’avis

1 Commentaire

  • Merci de vous connecter pour laisser un commentaire
  • Se connecter
Professeur Layton et le Masque des Miracles jaquette-professeur-layton-et-le-masque-des-miracles-nintendo-3ds Accéder à la fiche du jeu