Red Dead Redemption ps3,xbox360

Test de Red Dead Redemption

Le 17/05/2010

Fébrilement attendu, Red Dead Redemption est enfin là . Rockstar, avec son talent indiscutable, nous promettait un titre puissant et immersif, inutile de dire que de grands espoirs étaient placés en lui. Autant dire qu’on s’est pris une claque monumentale.

Par admin admin

Verdict de la rédaction

Le terme « chef-d'œuvre » est souvent abusivement utilisé dans le jeu vidéo. Pourtant, Red Dead Redemption en est un vrai, de chef-d'œuvre. Il va d’ailleurs bien au-delà  du simple plaisir vidéoludique et s’impose comme une des expériences les plus poignantes jamais vécues devant un écran. Ne pas s’y essayer serait tout simplement une faute de goût impardonnable.

Les plus :
  • Techniquement éblouissant
    Un monde vivant et cohérent
    La fin, inoubliable
Les moins :
  • Quelques faiblesses scénaristiques en début d’aventure
Rédaction
  • 20
  • 20
Test de Red Dead Redemption

Red-Dead-Redemption-PS3-Xbox-360-78082De GTA III à  GTA IV, Rockstar est incontestablement devenu un studio immensément respectable. Rois du « jeu bac à  sable » intelligemment scénarisé, ils ont prouvé, notamment avec les récents Lost and Damned et The Ballad of Gay Tony, leur capacité à  nous offrir des scénarios brillants, sans renier le côté ludique. Bref, les développeurs ont atteint tranquillement une sorte de quasi-perfection en la matière. On pouvait se demander, dès lors, si Red Dead Redemption allait se contenter d'être une simple transposition de GTA au Far West. Le tour de force est d'autant plus grand, puisque leur nouveau bébé est bien plus que cela. Il est tout simplement un grandiose « jeu-monde », sublimé par une réalisation hors du commun et une puissance ludique tout bonnement phénoménale. Les lignes qui vont suivre risquent donc de voir revenir des adjectifs comme « magnifique », « palpitant » et autres « extraordinaire » assez souvent, vous êtes prévenus.



John Marston, nouvelle icône



Red-Dead-Redemption-PS3-Xbox-360-78094De loin pourtant, Red Dead Redemption conserve les mêmes recettes que les précédentes productions Rockstar : une grande carte à  parcourir librement, des missions scénarisées qui se déclenchent à  partir d'un point précis, et beaucoup d'à  côté. On se rend cependant vite compte que le studio de San Diego a réellement tout donné pour nous offrir quelques dizaines d'heures inoubliables et constamment surprenantes. C'est bien simple, pendant plus de 50% du scénario, on découvre à  chaque chapitre une facette de gameplay inédite. La richesse semble avoir été le leitmotiv des développeurs, un noble but appliqué avec génie et qui ne dénature pas pour autant une histoire formidablement écrite, à  quelques exceptions près. Balayons en effet immédiatement le seul léger défaut : quelques missions durant la première moitié de l'aventure qui sont amenées de manière un peu artificielle, ce qui brise légèrement la magie. Mais tout ceci n'est que broutille en comparaison du reste et le titre propose à  intervalles très réguliers des scènes puissantes aux enjeux dramatiques dignes des plus grands westerns. Et, surtout, il nous offre un final tout bonnement inoubliable, apte à  tirer des larmes aux plus endurcis. Bref, si vous ne devez finir qu'un jeu cette année, c'est bien celui-là . Revenons tout de même rapidement sur la trame principale : vous êtes John Marston, hors la loi repenti qui se retrouve chargé d'une mission ingrate : dénicher et exécuter Bill Williamson, un bandit sanguinaire qui fut autrefois le compagnon de route de notre héros. Dès les premiers instants, Rockstar impose sa patte : abattu sans sommation par son ex-acolyte, Marston échappe à  la mort de justesse grâce à  la bienveillante propriétaire d'un ranch, la belle Bonnie Mcfarlane. Une femme de poigne qui va nouer avec lui une relation parfois ambiguë.



Galerie de gueules cassées



En dévoiler plus serait bien entendu criminel, mais sachez que Marston n'est pas au bout de ses peines et qu'il va devoir, pour parvenir à  ses fins, aider des personnages peu recommandables. Dictateur mexicain amateur de chair fraîche, détrousseur de cadavre à  tendance nécrophile, petite frappe alcooliqueÂ… La galerie de second rôle est, comme à  l'accoutumée avec le studio, excellemment bien pensée et rend hommage à  merveille à  tous les codes du western. Chaque cinématique reste un vrai bonheur et bénéficie d'une mise en scène ultra maîtrisée et de dialogues plus vrais que nature. Malgré leurs crasses et leurs coups bas, les seconds couteaux les plus détestables se dotent d'une touche d'humanité qui les rend « vivants ». On ressent donc clairement cette ambiance sombre et réaliste, tendance  Deadwood, qui dépeint un monde constamment hostile où la mort peut surgir à  tout moment.



L'Âœil du lynx



Red-Dead-Redemption-PS3-Xbox-360-78086Les qualités évoquées plus haut se retrouvaient déjà  dans les précédentes productions du studio, GTA IV en tête. En revanche, Rockstar San Diego a mis un point d'orgue à  éliminer un défaut récurrent à  la série susnommée : des phases d'action souvent lourdes et peu maniables. Sur ce point, Red Dead Redemption est sûrement ce qui le différencie le plus d'un GTA. Chaque gunfight procure en effet une joie incommensurable et se hisse largement au niveau du ténor du genre, Uncharted 2. On retrouve ce même dynamisme dans l'action et cette même fluidité dans les déplacements et les mises à  couvert. Les balles sifflent dans tous les sens, les headshots s'enchaînent et la visée semi-automatique (désactivable bien entendu) est suffisamment permissive pour pouvoir viser la partie du corps de son choix. Croyez moi, ralentir un bandit en lui tirant une balle dans le pied pour ensuite l'attraper au lasso et le livrer aux autorités reste un plaisir inédit dans le jeu vidéo et ô combien jouissif. D'autant plus que le système de « sang froid » permet d'entrer en slow motion et vider un chargeur en quelques secondes sur plusieurs cibles différentes. Les missions proposées enchaînent donc les moments d'action et de bravoure, et attendez-vous à  vivre des instants extraordinaires, tout droit issus des grands classiques du genre : prise d'assaut d'un fort, attaque de diligence, protection d'une locomotive lancée à  toute vitesseÂ… Tout y passe, et l'exécution est toujours brillante.



Gargantuesque



Red-Dead-Redemption-PS3-Xbox-360-78079Le scénario central reste relativement court et peut se boucler en une vingtaine d'heures pour les as de la gâchette qui enquilleront les missions sans temps mort. Mais, honnêtement, à  quoi bon se contenter de suivre la trame principale ? Car Red Dead Redemption est un titre qui se savoure sur la longueur. Héritier de San Andreas sur ce point, il offre un nombre d'activités annexes tout bonnement hallucinant. Une petite liste non exhaustive pour vous donner l'eau à  la bouche : capture de chevaux sauvages, chasse à  la prime, Texas hold'em, Blackjack, tournoi de bras de fer, cinéma, duelÂ… Sans compter les événements aléatoires qui se déclenchent lors de vos balades. Il est en effet par exemple assez courant de voir un commerçant sortir paniqué de son magasin, en hurlant à  la foule qu'il vient de se faire braquer. à vous alors de partir ou non à  la poursuite du hors-la-loi, avec bien sur une récompense en dollars à  la clé. Pareillement, le titre propose tout un tas de quêtes secondaires qui peuvent parfois demander un bon nombre d'heures de recherche. A la manière de GTA IV, ces missions annexes, sont symbolisées par un « ? » sur la carte de monde.



Déjà  culte



Le monde, parlons-en justement. Rockstar San Diego a réussi le tour de force de faire rentrer la Californie du début du XXe siècle et une partie du Mexique dans quelques giga-octets. Si vous traversez la carte de bout en bout, vous Red-Dead-Redemption-PS3-Xbox-360-78091chevaucherez à  travers des plaines verdoyantes, des forêts de pins, des déserts rougeoyants ou encore des marécages. La variété est réellement bluffante, d'autant plus que le souci de réalisme impose le respect. Chaque ville, chaque village, chaque ferme est modélisé avec amour et il devient dès lors impossible de ne pas dévier régulièrement de sa route pour aller visiter un coin bucolique, « juste pour voir ». Dire que Red Dead Redemption est magnifique est une évidence. Ajouter qu'il est LE plus beau titre de cette génération de machine est une quasi-certitude. Lorsqu'on fait la somme de toutes ses qualités, on se rend compte que l'Âœuvre de Rockstar San Diego flirte avec la perfection. Une perfection qui s'accompagne d'une puissance émotionnelle prodigieuse, ce qui lui vaut amplement cette note maximale. Inoubliable, Red Dead Redemption est d'ores et déjà  entré au panthéon du jeu vidéo.

Avis des joueurs : Test de Red Dead Redemption

  • Merci de vous connecter pour laisser un commentaire
  • Se connecter
Red Dead Redemption Red-Dead-Redemption-70247 Accéder à la fiche du jeu