Stormrise pc

Test de Stormrise

Le 23/05/2009

Stormrise sur PC, ou l'histoire d'une tempête dans un verre d'eau...

Par admin admin

Verdict de la rédaction

Stormrise sur PC arrive sur la scène du FPS avec de nombreuses bonnes idées, mais leur utilisation est trop complexe et inefficace. Dommage, le résultat est raté.

Les plus :
  • Assez joli
Les moins :
  • Trop gourmand
    IA débile
    Pas intuitif
Rédaction
  • 12
  • 20
Stormrise-06177

Stormrise-PC-11072Quand la branche anglaise de The Creative Assembly réalise un Empire Total War impeccable, la division australienne nous livre un nouveau RTS plutôt surprenant. Situé à  mille lieues des productions stratégiques pointues auxquelles le développeur nous a habitués depuis des années, Stormrise abandonne toute notion de réalisme historique pour nous offrir un jeu résolument bourrin. Située dans un futur post-apocalyptique, l'intrigue du titre nous plonge dans une énième guéguerre qui oppose les humains dorénavant appelés Echelon à  la faction mutante des Sai. Le héros (Aiden Geary) fraîchement sorti d'une longue stase, combat aux côtés de ses semblables ces rebuts de l'humanité, contraints d'évoluer pour survivre. Un scénario futuriste assez classique, bien en phase avec les modes de jeux proposés. En plus d'un multijoueur jouable online grâce au Windows Live, le jeu propose un mode Escarmouche, sans oublier la campagne solo qui tient sur une dizaine de niveaux.



Original mais raté




Stormrise parvient à  se démarquer des autres jeux de stratégie en temps réel sur PC grâce à  sa maniabilité héritée du développement en parallèle sur les consoles de salon. Du coup, le jeu nous inflige un gameplay de consoleux qui se veut en théorie très intuitif : hélas, c'est loin d'être le cas ! Ainsi, pour sélectionner une unité, même proche, il faut passer auparavant par une interface en pressant le bouton droit de la souris. S'affiche alors une sorte de radar où il suffit de pointer un faisceau vers l'icône de l'escouade recherchée pour être transporté aussitôt jusqu'à  elle. Un procédé qui nous épargne d'incessants défilements d'écran pour passer d'une unité à  l'autre, mais la sélection se complique à  mesure que nos effectifs augmentent, et une multitude de pictogrammes pullulent alors sur le radar. Impossible de sélectionner plusieurs unités d'un coup. Et tandis qu'on s'escrime à  rechercher l'unité voulue, la faction contrôlée par l'ordinateur poursuit tranquillement son petit bonhomme de chemin. Les régiments adverses déferlant par vagues régulières, il est parfois difficile de tenir une position et plus encore de partir à  l'assaut d'un bastion contrôlé par l'ordinateur. Ses bases sont protégées par des tourelles surpuissantes : mieux vaut mettre de côté toute idée saugrenue de percée héroïqueÂ… surtout avec notre héros ! Ce dernier peut être ramené à  la vie lors des escarmouches ou des parties en multi, mais sa mort durant la campagne solo nous impose de recommencer la partie depuis la dernière sauvegarde. Pire encore ! L'intelligence de nos troupes étant parfois calamiteuse, elles ont tendance à  rester bloquées contre un obstacle pendant quelques secondes avant d'arriver à  bon port, comme par magie.



Lent et gourmand



Lourdement pénalisé par un gameplay qui affiche de nombreuses lacunes, Stormrise mise sur son aspect spectaculaire en nous plaçant au cÂœur des combats, via une vue à  la troisième personne. La caméra n'offrant qu'une seule perspective rapprochée de l'unité que l'on dirige, on ne sait jamais ce qui nous attend au détour d'un mur ou même ce qui peut se cacher dans un bâtiment. D'où la nécessité de progresser prudemment et de poster des forces sur les hauteurs afin de jouir d'un aperçu plus global de la situation. L'occasion d'admirer les environnements souvent dignes d'un film catastrophe. Ils baignent dans un flou irréel provoqué par les tempêtes qui balaient la planète. Ajoutons à  chaque camp des centaines d'unités bien modélisées, des effets de shaders en pagaille, et nous obtenons un framerate inconstant, divisé par deux lors des confrontations les plus intenses ! Le jeu affichant des besoins assez gargantuesques et ne fonctionnant que sous Vista, voilà  qui risque de dissuader bon nombre d'amateurs de stratégie de se laisser tenter par l'expérience Stormrise. Un mal pour un bien. Car c'est peut-être à  force de multiples correctifs en tout genre que les développeurs de The Creative Assembly parviendront à  rendre leur dernier jeu aussi jouable que beau. La tempête n'était pas si terribleÂ… dommage !

  • Merci de vous connecter pour laisser un commentaire
  • Se connecter
Stormrise Packshot-Stormrise-PC-52 Accéder à la fiche du jeu